Aïkido

L’Aïkido, art de synthèse, fut créé au début du siècle par un japonais du nom de UESHIBA.Il puise ses racines dans de vieilles écoles traditionnelles japonaises d’Arts Martiaux de lance, de bâton, de Ju-Jitsu, d’Aïki-Jutsu, réservées autrefois aux gens d’armes plus communément appelés SAMOURAÏS.

Origines

Le terme aïkido (aikidō en japonais) est composé de trois kanjis signifiant :

  • ai : union, unification, harmonieEstampe_Aikido
  • ki : énergie vitale
  • dō : voie, perspective, recherche

Aïkido peut donc se traduire par « la voie de la concordance des énergies ».

L’Aïkido a été fondé par Morihei Ueshiba en 1925.

L’aïkido est né de la rencontre entre des techniques de combat (Jutsu) et une réflexion métaphysique de Morihei Ueshiba sur le sens de la pratique martiale à l’ère moderne.

La pratique de l’Aïkido

L’aïkido se compose de techniques avec armes et à mains nues utilisant la force de l’adversaire, ou plutôt son agressivité et sa volonté de nuire. Ces techniques visent non pas à vaincre l’adversaire, mais à réduire sa tentative d’agression à néant.
L’aïkido peut être considéré comme la concrétisation du concept de légitime défense. En fait, dans l’esprit de l’aïkido, il n’y a pas de combat, puisque celui-ci se termine au moment même où il commence. Conformément à cette logique, il n’existe pas de compétition d’aïkido.

Toutes les techniques d’Aïkido s’inscrivent dans une série de mouvements circulaires destinés à rejeter toutes les formes d’agressivité dans le vide. Ces techniques se pratiquent indifféremment à genoux, debout, à droite, à gauche.
Les rôles de UKE (celui qui attaque) et de TORI (qui est attaqué et applique la technique) sont indissociables. Ce mode de travail spécifique est basé sur le développement de l’entraide plutôt que sur la compétition.

L’aïkidoka qui utilise prioritairement l’esquive, guide l’attaque de son partenaire en le contrôlant au maximum jusqu’au point de déséquilibre. À ce moment-là, l’aïkidoka a le choix entre la projection et l’immobilisation en fonction de l’efficacité recherchée.

L’Aïkido est un engagement sur la voie de l’harmonisation qui suppose la recherche permanente de l’attitude « juste » au « juste moment », la pureté du geste et de la pensée pour atteindre un idéal de perfection qui allie nature et culture, corps et esprit.

L’Aïkido est une discipline ouverte à tous : hommes, femmes et enfants quels que soient leur âge et leur condition physique.